Compte-rendu Albi – Avril 2012

La réunion « Les Repas Ufologiques » d’Albi s’est tenue comme tous les mois dans une très bonne ambiance. Il n’y avait pas d’intervenants ni de conférenciers.

Deux thèmes ont été développés au cours de cette réunion.

1/ La situation conflictuelle actuelle concernant « Les Repas Ufologiques », qui a fait un« buzz » sur le net !

2/ La situation concernant l’organisme du GEIPAN, qui lui aussi, aura fait parlé de lui, notamment concernant l’affaire GOLFECH et ses suites…
Nous avons ensuite abordé le thème du prochain repas, la venue du Commandant JG Greslé.

Voilà donc un résumé de ce qui a été dit et entendu par les participants qui ont demandé :

1/ Des éclaircissements concernant 2 sites référencés tous les deux sous l’enseigne « Les Repas Ufologiques » et qui sont actuellement visibles sur le NET.

Il faut savoir qu’un seul site est officiel. Celui protégé par la marque de fabrique INPI sous le N° NATIONAL 12/3910080. Qui est celui de l’association déclarée au Tribunal de Saverne. Association rattachée au CODE CIVIL, en cas de litiges graves.

Gérard LEBAT a donc raison quand il dit, (extrait de son courrier personnel, lettre d’avril «Il est évident que le fait de créer une association ne veut pas dire que celle-ci devient propriétaire des biens individuels matériels et immatériels des diverses personnes qui détiennent le droit d’exploiter le titre « Les Repas Ufologiques »)

Mais Gérard LEBAT a tord parce le titre « Les Repas Ufologiques » appartient bien à l’association déclarée au tribunal de Saverne, et n’appartient plus à l’association de fait. Cette association n’a pas été créée, contrairement à ce qu’il écrit plus haut. L’association de fait est devenue une véritable association déclarée au tribunal de Saverne, et approuvée à la majorité par tous les membres des repas ufologiques, y compris par monsieur Gérard LEBAT.

D’un autre côté, le responsable des repas de Paris, monsieur Guy LOTERRE, n’est qu’un simple responsable de repas, comme chaque responsable de repas national, et ne peut donc prétendre sous aucun titre que ce soit, s’approprier le site officiel qui a été détourné avec tout son contenu historique, vidéos comprises. Il va donc falloir que les personnes s’étant approprié illicitement les « biens individuels et matériels » de tous les repas nationaux rendent à César ce qui lui appartient ! Cela, tout le monde, dans la salle, l’a bien compris.

Les repas de Paris ne pourront plus publier au nom des Repas Ufologiques. Sauf, s’ils rejoignent leur Association initiale à laquelle ils appartenaient. Car tout le monde le sait, nous ne pourrons pas continuer sempiternellement de scinder en deux une Association légitime qui se doit de continuer d’exister sous la bannière « Les Repas Ufologiques », et avec tous ses acquits antérieurs.

Gérard LEBAT ment donc quand il cite : «Je fis bien évidemment parti du lot et on me retira la charge de la communication et de la gestion du site, ce qui n’est pas sans conséquence dans l’exploitation du site qui m’appartient». Faux, car si nous lui avons retiré la charge de la communication et de la gestion du site, c’est bien parce qu’il l’a lui-même demandé à plusieurs reprises. Nous lui avons donc retiré cette charge, surtout après qu’il ait détourné le site internet et privé tous les repas (sauf Paris), de toutes leurs vidéos et travaux!

Tout le monde sait que Gérard LEBAT n’a eu de cesse de mentionner son départ,mais Gérard LEBAT revient une fois de plus en s’exprimant ainsi : « L’avenir, c’est évidemment la poursuite de nos activités, je suis dans l’obligation de reprendre le collier jusqu’à ce que tout soit éclairci. Je compte mettre en place un nouveau concept pour le fonctionnement des Repas »

Les repas ufologiques de Grenoble et d’Annecy ne peuvent déjà pas figurer sur le site, puisqu’ils ont été exclus de l’association. Au demeurant, nous n’avons aucunement retiré de notre site la ville de Paris, car nous savons que le programme prévu doit rester tel qu’il est. Il na jamais été question de faire de l’ombre aux repas Parisiens qui sont sous l’entière et unique responsabilité de son responsable monsieur Guy LOTERRE. Cependant, il n’est pas le Directeur de l’ensemble des Repas Ufologiques. Paris n’est pas non plus le centre du Monde ! Monsieur Guy LOTERRE devra donc très prochainement, comme les deux ou trois repas dissidents figurant sur cet ancien site, faire un choix.

Rester dans l’association officielle, « Les Repas Ufologiques », en étant référencés sous ce même titre. Ou trouver un autre modèle de marque déposée.
Et surtout ne plus exercer avec l’enseigne « Les Repas Ufologiques Parisiens ».

2/ Le GEIPAN et GOLFECH.

Bien entendu, Gérard LEBAT écrivait, toujours dans une de ses lettres,

«Tout à commencé pour ce qui me concerne, car j’ai exprimé ce que je pensais du contexte, que le président de cet organisme, présentais sur le Web, relatif à l’affaire de Golfech, (observation de second ordre, loin de constituer un cas probant à retenir dans l’histoire du dossier Ovni) des critiques émises publiquement en défaveur de l’organisme d’état dénommé GEIPAN, ce qui m’attira des reproches et je dirai, certaines « complications ».

Golfech aurait été le détonateur ? Peut-être ?

Cependant, nous sommes fiers d’avoir pu nous exprimer librement sur ce sujet, et toutes les personnes présentes à la réunion de ce jour étaient aussi présentes lorsque le témoin principal « Pascal NOVAK » est venu s’exprimer en personne, en ce même lieu, devant un large public de passionnés…, nous avons fait salle comble. Nous, ce que nous aimerions savoir, c’est ce que veut dire très exactement, « certaines complications » ?

Parce que nous avons remarqué effectivement que depuis ce jour là, Gérard LEBAT a complètement changé de comportement ?

Trois tentatives de déstabilisations ont suivi :

D’abord, premièrement, deux articles publiés à notre insu sur deux journaux à caractère ufologique, en principal sur la revue très connue UFOMANIA, (revue considérée comme sérieuse par de très nombreux ufologues). La personne ayant publié l’article se serait rendu au domicile de Gérard LEBAT, à Marrakech.

1/ Proposition de monsieur Hays François, anciennement responsable des repas Grenoblois :

Présenter sa candidature en tant que Président de l’Association « Les Repas Ufologiques ». Ce qui n’était pas réalisable, puisque notre Président a été élu démocratiquement pour 5 ans. Ce qui aura entrainé son éviction de responsable des repas de Grenoble pour faute grave.

Mais cela n’allait pas s’arrêter là ! Dans la foulée, une lettre demandait à tous les responsables des repas de s’associer à une autre requête en leur faisant remplir un formulaire.

2/ Demandant la dissolution de l’association« Les Repas Ufologiques » !

Ben tient donc. Là aussi, cela n’a pas marché. Il fallait pour cela atteindre le quorum (25% des membres, soit sur les 16 responsables de repas, 4 personnes minimum) Le quorum n’a pas été atteint, ( 2 ou 3 voix en l’occurrence), ce qui démontre bien que les responsables des repas, dans leur très grande majorité, sont restés soudés et solidaires à l’esprit qu’est la création de notre association déclarée au tribunal de Saverne, et dont notre Président actuel est monsieur Christian COMTESSE. Association qui maintenant protège tous nos adhérents membres ou donateurs, leur permettant de pouvoir être éventuellement défendus en cas de conflit grave, ce qui n’a pas été le cas précédemment. C’est d’ailleurs à cause de l’une de ces histoires (30 repas à l’époque passés à 15 repas), que Gérard confiait son poste de Président à monsieur Christian COMTESSE. Qui prenait alors la « patate » chaude en pleine figure. Et pourtant, Christian a remarquablement permis aux Repas Ufologiques de perdurer.

3/ Voyant que ces 2 premières tentatives venaient d’échouer, (on ne manque pas d’idées, n’est-ce pas ?), voilà qu’un troisième essai voyait le jour…essai manqué, le dernier, nous l’espérons.

Un certain UFO 75 décidait, probablement avec l’accord de Gérard LEBAT, ( il cite lui-même dans un de ses courriels, qu’il reste sous les « ordres » de Gérard LEBAT, et remettra alors les vidéos à l’association que si Gérard le lui ordonne…) décide de supprimer toutes les vidéos du site qui appartient pourtant toujours à notre association. Puis se développe dans la foulée un nouveau site!, qui reprend alors l’usage des « …biens individuels matériels et immatériels …» > (citation de Gérard LEBAT) Ce qui est là aussi une 3° faute très grave.

Tous les travaux effectués par les différentes villes de France ont donc ainsi été effacés, d’un seul trait, sans demander l’avis des responsables des Repas! L’association ainsi que tous les responsables venaient d’être pris en otage ! Insidieusement, des lettres individuelles leur étaient alors adressées, leur expliquant que s’ils rejoignaient ce nouveau site, et s’ils remettaient leur CR de repas, il leur serait rendu leurs travaux personnels et vidéo ! Cela s’appelle du chantage.

3/ La venue de JGG.

Il a été présenté notamment l’organigramme paru dans le dernier livre « Documents interdits, la fin d’un secret » Tout le monde a alors pu se rendre compte que les OVNI/OANI étaient une affaire sérieuse. Prise en compte par nos plus hautes autorités. Le GEIPAN ne figure pas dans cet organigramme ! Donc, pas d’habilitation ni d’accréditation dans le cas, par exemple, d’une observation dans un site sensible, comme par exemple, GOLFECH. Ce qui tout de même, nous permet de mieux comprendre pourquoi l’actuel GEIPAN n’a pas les mains totalement libres. Nous avons cependant constaté, et ce grâce peut-être à l’affaire GOLFECH, que le GEIPAN offrait une nouvelle voie.

Permettre au public et grand public de mieux appréhender le phénomène OVNIen ?

Nous y veillons de notre côté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *