Compte rendu du 26 Octobre 2018 Maurizio Cavallo par Elisabeth de Caligny

À en croire Morizio, les créatures intelligentes qui l’ont kidnappé ressemblent beaucoup à des êtres humains.

Ces extraterrestres vivraient sur la planète Clarion, qui se trouverait à 150.000 années-lumière de la Terre.

Ce serait des humanoïdes dotés d’une force exceptionnelle et qui seraient immortels.

Selon Maurizio, chaque visite des extraterrestres lui aurait permis d’en apprendre plus sur notre Univers.

Il dit avoir visité, à travers les mailles du temps, le passé et le possible futur de l’humanité, ainsi que la planète d’origine dont disent provenir les visiteurs.

Maurizio affirme par ailleurs que l’apparence de ces créatures est différente de celle des humains, mais qu’ils ne ressemblent pas à ce qu’on pense sur Terre.

L’ufologue italien dit que pendant quarante ans il a essayé de prouver qu’il a été enlevé par des extraterrestres, mais que les gens refusent de s’éloigner de leurs stéréotypes.

Des marques spéciales sur les humains enlevés

Selon Maurizio Cavallo, les extraterrestres enlèvent régulièrement des personnes, mais pas tous, seulement ceux qui croient en leur existence. Cela serait nécessaire pour mener des rituels , car ces personnes-là sont considérées comme ayant des énergies plus intenses.

Ces humanoïdes laisseraient des marques spéciales sur les personnes qu’ils enlèvent. Comme ça lorsqu’ils reviennent sur la terre, ils peuvent distinguer les personnes qu’ils ont déjà enlevées des autres. Certaines personnes fusionneraient avec ces créatures, mais la plupart des gens enlevés oublieraient tout ce qu’ils ont vu, car les extraterrestres effacent la mémoire. Ainsi, Maurizio explique par preuve simple pour savoir si une personne a été enlevée par une soucoupe volante est une marque qu’elle porte.

D’après l’ufologue, les personnes enlevées changent radicalement de perception du monde, et ont de faux souvenirs. Et très souvent, les victimes cherchent à se venger des aliens !

Maurizio Cavallo, 63 ans, est également connu sous le pseudonyme de Jhlos, et a publié plusieurs ouvrages sur le sujet. Il est journaliste, écrivain, peintre, musicien. Pour ses conférences il est appelé partout dans le monde et surtout au Japon.

En 2012, lors d’une conférence à Turin, en Italie, il  montre qui seront les extraterrestres qui se manifesteront en premier : “Ce sont les gardiens stellaires, les seigneurs de l’arc-en-ciel: les jardiniers de l’univers, les ancêtres précurseurs; les immortels intemporels qui viennent des confins du cosmos. Ils viennent de la source primaire, d’un lieu dans lequel vous construisez l’éternité.”

En 1959 en Sicile, à l’âge de sept ans, Maurizio Cavallo vit une première expérience de contact, tout de suite refoulée par la mémoire.

Il revivra le souvenir de cette aventure dans la nuit du 12 au 13 septembre 1981 pendant les épisodes traumatisants de son enlèvement par les visiteurs extra-terrestres provenant de la planète Clarion, monde situé à 150 000 années-lumière de là Terre. Au moyen d’hologrammes, Maurizio Cavallo revoit et se rappelle son enfance ; par un processus analogue à l’état de léthargie, on lui induit ensuite des connaissances extraordinaires sur le cosmos, la biogenèse et la biologie astrale.

Il visitera, à travers les mailles du temps, le passé et le possible futur de l’humanité, aussi bien que la planète d’origine dont disent provenir les visiteurs.

C’est ce douloureux parcours que peut avoir une personne en pleine transformation physique et spirituelle, qu’il raconte avec une grande intensité d’émotions, dans un langage clair malgré la profondeur du contenu, qui l’a conduit à la limite de la folie, puis à la lumineuse conscience du sens de l’existence humaine.

L’auteur est emmené dans les astronefs des voyageurs intergalactiques et
initié aux mystères du temps et de l’espace. Les expériences traumatisantes vécues et les révélations bouleversantes n’ont en rien altéré son humanisme et son humilité sincère. Le livre contient de nombreuses photos prises par lui au cours de ses rencontres rapprochées.

Ces photos ont toutes été reconnues comme étant des documents véridiques.

Maurizio Cavallo à l’age de 7 ans vit une première expérience vite oubliée. Dans la nuit du 12 au 13 septembre 1981 pendant son enlèvement par des Visiteurs de la planète Clarion, à plus de 150 000 années Lumière de la Terre, il va se souvenir…

Pendant 40 ans il s’est battu pour prouver qu’il a été enlevé. Mais que c’est très difficile de le faire accepter aux personnes.

Pour Maurizio « des Aliens » procèdent à des enlèvements et laissent des marques sur la peau. Ils nettoient la mémoire des connectés, ils effacent les souvenirs de leurs passages sur terre.

On lui implante des connaissances sur le cosmos. Il devient comme fou. Est emmené dans les vaisseaux par les Visiteurs. Ses diverses expériences n’ont en rien changé son regard sur les gens.

Il écrit ses diverses expériences dans des livres, c’est un artiste connu.

Il peint aussi sous son pseudo Jhlos.

Certaines de ces toiles font penser au « cubisme » » ou à « l’art abstrait »,

Divers titres

  • « Oltre il cielo« , Verdechiaro edizioni , Re 2005. Il en est à sa troisième édition parue en anglais ( Beyond the Heavens ), en français ( Le Rivage des Dieux ) et en japonais. (ISBN 88-88285-22-9) ;
  • « Aux sources du temps », éditions Verdechiaro , Re 2007. (La version française est en préparation). ISBN 978-88-88285-51-1
  • « Fulgori dall’abisso », éditions Verdechiaro , Re 2011.( ISBN 978-88-6623-056-4) ;
  • « La sagesse des étoiles ultra-dimensionnelles », Edizioni Tokuma Shoten, Tokyo 2009. Écrit avec Yoshitomi Asakawa, archéologue et écrivain en paléontologie, le livre-interview présente également des graphiques, des photographies et, ci-joint, le CD de musique inspirée par « Athzland » , de Maurizio Cavallo. http://www.kinokuniya.co.jp/f/dsg-01-9784198627225
  • Tout sur Ascension (La Transposition Quantique) Hikaruland Editions, Tokyo 2010. Avec un riche équipement iconographique. http://www.kinokuniya.co.jp/f/dsg-01-9784905027065

Œuvres musicales
– Athzland (EditionsTokuma Shoten )
– Gilgamesh ‘Dream ( éditions Hikaruland )

Texte d’Antonieta Petrella, d’après infos prises sur le web (wikipédia) et d’Elisabeth de Caligny.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *