UNE ABDUCTION EN FINLANDE…EN 1917 !

UNE ABDUCTION EN FINLANDE…EN 1917 !

Il y a un siècle, un cas très méconnu de l’ufologie se passait, mais il faudra attendre quelques années avant que celui-ci ne soit connu.

Il faut dire que la Finlande est située au nord de l’Europe, proche de la Russie, et donc longtemps dans la sphère d’influence culturelle de l’ex-Union Soviétique. Par conséquent, cette position n’a pas facilité la diffusion d’information sur ce cas.

Et puis, l’ufologie des pays hyperboréens (Finlande, Suède, Norvège), est beaucoup plus mal connue sous nos contrées que l’ufologie américaine ou anglaise. L’un des nombreux paradoxes de l’ufologie…

C’est le site UFO Casebook (www.ufocasebook.com) qui nous permet d’obtenir des informations sur ce cas remontant aux racines de l’ufologie.

L’action se situe en Carélie du nord, qui est aujourd’hui une république intégrée à la Fédération Russe mais qui, à l’époque des faits, faisait partie intégrante de la Finlande. Cette république jouxte donc la Finlande.

Là, dans le village d’Alho, à Jyrinvaara, une femme de 43 ans va vivre une expérience inédite. Entre janvier et Pâques 1917, Anni Lettu qui est veuve, vit seule dans un dans une maison sale, près du rivage du lac Kankaanlanpi, au nord-nord-ouest du lac Ladoga (qui se trouve au-dessus de Saint-Pétersbourg), …et elle va disparaitre de la civilisation !

Les voisins croyaient que Anni Lettu était partie rendre visite à sa fille, habitant plus loin, aussi ne s’alarmèrent-ils pas outre mesure de ne pas la voir pendant plusieurs jours.

Seulement, lorsqu’Anni Lettu revint, elle était porteuse d’une histoire extraordinaire. Elle raconte avoir observé, dans le ciel, une machine, comme une « grande bassine à lessive ». A l’époque, ces bassines ressemblaient à des grosses assiettes à soupe. L’objet atterrit alors sur la route, près de sa maison, et une échelle en sortit.

Elle observa alors des « petits hommes » descendre rapidement l’échelle pour venir l’entourer. Ceux-ci lui firent comprendre qu’ils voulaient l’emmener mais elle refusait. Cependant, comme dans les cas modernes d’ufologie, elle fut emmenée à bord contre sa volonté.

A noter que le terme « d’échelle » n’est pas partagé par tout le monde. Ainsi, pour Albert S. Rosales, qui publie des catalogues d’observations et de rencontres avec des humanoïdes, et que mentionne le livre de Paul Stonehill (Soviet UFO Files) dans sa source, l’échelle était plutôt un escalier. Même chose pour Jean Sider (Les « extraterrestres » avant les soucoupes volantes) qui s’inspire de Stonehill également.

A l’intérieur de l’objet, il faisait chaud et une lumière brillante semblait illuminer la pièce. Assise confortablement, elle n’entendait pas le bruit de l’engin, qu’elle compare au bruit des trains Vyborg ; qui est sa référence culturelle à son époque. Selon Anni Lettu, ils ont voyagé tout autour du monde, et même parmi les étoiles, à une grande vitesse. Tout et de « nombreuses merveilles » lui furent montrées.

Lorsqu’elle voulut rentrer, les « petits hommes » la ramenèrent à son jardin.

A bord, elle pouvait comprendre la langue des petits hommes lorsqu’elle communiquait avec eux, et notamment à celui qui semblait être leur chef. Télépathie ?

Anni raconta alors son extraordinaire aventure aux personnes de son village. Bien sûr, les autres personnes ne voulurent pas la croire et invoquèrent la fièvre qui la faisait halluciner ou bien le rêve. Il faut dire qu’Anni Lettu avait une réputation de devin dans le village. Aussi, c’est tout naturellement que ses habitants pensaient qu’elle avait invoqué des démons. En particuliers les Chrétiens Orthodoxes russes qui peuplait cette zone à l’époque.

Anni Lettu, née en 1873, est décédée en 1930.

Jean Sider mentionne toutefois dans son livre, cité plus haut, qu’Anni Lettu devint un devin après son enlèvement…

Cette histoire fut relatée, pour la première fois, par le journal local Kurkijokelainen, sous la forme d’un article court écrit par Latomäen Aino, à la date du 9 juin 1978, dans son numéro 23.

C’est sur la base de cet article que l’enquêteur Mauritz Hietamäki, du groupe OVNI Finlande, chercha à en savoir plus.

Il a donc retrouvé deux témoins, dont une dame âgée, née en 1910 (l’enquête a lieu autour de l’année 1980), qui était alors une des voisines d’Anni Lettu, âgée donc de 7 ans à l’époque des faits.

Cette dame a voulu rester anonyme mais son témoignage est connu sous les initiales de N. N. Selon le témoignage de cette femme, Anni Lettu n’était pas veuve mais mariée, et, d’ailleurs, son mari, Juho, lui survécut 11 ans après sa mort. Seulement, comme elle se déplaçait souvent seule dans le village, les habitants pensaient que son mari était décédé.

Son témoignage valide ce qu’elle a entendu de l’histoire dans sa famille, alors qu’elle n’était qu’une enfant.

Il est intéressant de trouver dans ce témoignage des observations qui ne se manifesteront qu’après 1947 : l’observation d’un engin insolite dans le ciel, suivi de l’apparition d’ufonautes qui la kidnappent pour l’emmener faire un tour dans leur « lessiveuse ».

Et, évidemment, à l’époque, dans cette région pauvre et éloignée de tout, personne n’avait entendu parler d’objets de cette sorte. Ceux qui attribuent l’apparition de nos modernes « soucoupes volantes » aux récits américains de « pulps », ces publications fantastiques sur papier de mauvaise qualité et à bas prix, ont tout faux avec ce cas précis… Comme c’était d’ailleurs le cas avec le crash d’Aurora et la vague d’airships de 1896-1897 aux Etats-Unis !

***

Stéphane Royer

***

***

SOURCES :

Soviet UFO Files, de Paul Stonehill (anglais)

Les “extraterrestres” avant les soucoupes volantes, de Jean Sider, JMG éditions (chapitre 6, p225)

Chronologie des observations d’OVNI : https://fr.scribd.com/doc/35731943/Pages-Chronologie-Observations-ovni

Page de UFO Casebook :

http://www.ufocasebook.com/2013/finland-1917.html

Page du site de Patrick Gross :

http://ufologie.patrickgross.org/ce3/1917-finland-jyrinvaaraf.htm

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*