Albi – Repas du 3 Mai 2008

Notre sereine ville d’Albi est fraîche et rayonnante sous le soleil du mois de Mai. Hélas, ce pont du 1° mai nous aura quelque part, interdit d’être plus nombreux qu’à l’accoutumée. Mais si nous tous, sommes réunis ce samedi midi, c’est surtout pour écouter un sujet vraiment des plus particulier. L’étude qui va nous être présentée par notre ami Jean-Pierre VARENNE venu du Périgord, traitera des débuts étranges de l’écriture pour notre civilisation.

Nous nous poserons tous la même question :

– Mais, quel en est donc, le véritable rapport avec la recherche ufologique ? »

Après nous être tous restaurés rapidement, nous sommes prêts à écouter notre intervenant.

C’est donc dans cette ambiance attentive d’écoute et d’interrogation, que ce sujet sur les énigmatiques tablettes de SUMER, va se révéler si passionnant pour l’ensemble de notre auditoire. Ces fameux êtres dits « divins », dont les actions sont rapportées avec tant de précision par la première écriture des hommes, vont tous nous interpeller. Peu à peu, certaines incohérences de notre histoire terrestre vont nous paraître bien plus claires. Notre sympathique conférencier va ainsi parvenir à éclairer notre curiosité par des détails précis et des arguments pertinents qui vont ainsi combler et satisfaire nos multiples questions.

De plus, basant en permanence sa présentation au moyen de références scientifiques très précises, nous obtenons les réponses à toutes nos nombreuses questions. C’est ainsi que nous comprendrons pourquoi l’ufologie est une recherche si pleine de diversité et de passion. N’oublions pas que le sujet de cet exposé, représente un travail de recherche de plusieurs années sur ces énigmatiques textes sumériens gravés de leurs étranges caractères cunéiformes. Cette présentation pointue, va ainsi satisfaire pleinement toute notre curiosité et nous donner une nouvelle information sur le pourquoi de l’étonnante discrétion entretenue à travers les âges, sur nos si étranges origines humaines. Méthodique, attentif, concentré sur ce sujet complexe et sensible, Jean Pierre a réussi à faire passer le message : Celui d’êtres étranges ayant marqué nos origines il y a plus de 6000 ans et ayant laissé des traces indélébiles sur les premiers écrits transposés sur ces fameuses plaques d’argiles.

A l’abri des multiples destructions d’archives quasiment ininterrompues au cours des âges, ces étranges tablettes reposaient discrètement dans les sables de la Mésopotamie jusqu’à leur découverte surprenante en 1840.

Chacun d’entre nous, ayant pu satisfaire ses propres interrogations, emportera donc chez lui, un souvenir plein de sérénité de ce si studieux repas albigeois.

Prochain rendez vous le 7 juin 2008

N’oublions pas que ce samedi 10 mai, l’exposition Guy Tarade sera présente aux repas de RODEZ.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *