CAMPAGNE POUR LE MOTHMAN

CAMPAGNE POUR LE MOTHMAN

Jay Sisson, un enseignant de 30 ans, qui a vécu en Virginie Occidentale pendant toute sa vie, met un point d’honneur à décorer sa classe de troisième avec des champions illustres du passé de cet état. Les héros braves, mais souvent incompris, punaisés sur les murs représentent un individualisme rude et la persévérance qui l’ont inspiré étant enfant, et il espère qu’ils feront de même pour ses élèves.

Il n’y a aussi aucune coïncidence à ce que ce soit des cryptides : Sasquatch, le monstre de Flatwood et, le plus important, le Mothman.

« Je veux que mes élèves aiment leur habitat afin de le rendre meilleur, en dépit des problèmes qui existent ici. Je veux qu’ils voient le bien qui existe ici », me dit Sisson. Je veux que notre communauté brave les obstacles et le Mothman peut personnifier cet esprit parce que c’est le nôtre. C’est le symbole de quelque chose de plus grand.

Sans surprise, donc, Brisson a rejoint le chœur croissant des Virginiens occidentaux qui demande que l’état remplace toutes ses statues confédérées par des statues du Mothman.

« En tant que native de la Virginie Occidentale, j’aimerai penser que nous lui sommes tous reliés spirituellement », explique Brenna, jeune femme de 24 ans qui a encouragé le mouvement avec ce tweet viral :

Brenna : « Démarrer une pétition pour remplacer toute statue confédérée par le Mothman ».
Jay Sisson : « Démolissez la statue de Stonewall Jackson et remplacez-là par une autre statue dde notre propre mascotte et fils de la Virginie Occidentale, le Mothman. Répétez indéfiniment jusqu’à ce que tous les monuments confédérés soient remplacés. C’est le chemin à suivre.

Ce ne sont pas juste des post idiots qui se répandent comme un feu de paille. Pour beaucoup de Virginiens occidentaux, le Mothman apporte plus de signification que n’importe quel général confédéré. En fait, la légende a pris son origine dans la ville de Point Pleasant, lorsque des personnes du coin aperçurent « une créature en forme d’oiseau de la taille d’un homme » avant l’effondrement du pont Silver Bridge, en 1967, qui tua 46 personnes. Le Mothman fut rendu responsable, et a été vu rétroactivement comme un mauvais présage qui préfigurait le désastre », explique Brenna. « A partir de là, l’histoire du Mothman s’est répandu à travers le pays et est devenue une sorte de légende urbaine. »

Alors que le Mothman continuait d’apparaitre lors de désastres majeurs (par exemple, les bombardements d’appartements russes en 1999) et attirait l’attention d’Hollywood (par exemple, The Mothman Prophecies [La prophétie des ombres], avec Richard Gere et Laura Linney), les Virginiens occidentaux acceptaient officiellement le géant ailé dans leur cœur. Point Pleasant a tenu le premier festival du Mothman en 2002, dévoilant une statue métallique du Mothman de 3,65 mètres de haut en 2003 et ouvrit le Musée et Centre de Recherche du Mothman en 2005. Et, maintenant, en 2020, ils recommandent de remplacer par le cryptide toutes les 9 statues confédérées de l’état.

Bande-annonce (VF) de La prophétie des ombres.

« Ces monuments ne « célèbrent pas l’histoire » ; ils ont été créés artificiellement pour intimider les Afro-américains », dit Brenna. « On n’a pas besoin de statues pour « se souvenir du passé » lorsque beaucoup en font encore l’expérience aujourd’hui. Pourtant, tous ces monuments qui honorent l’histoire raciste et oppressive de la Confédération devraient être enlevées. Et qui de mieux pour les remplacer que le Mothman ?

Chilluminati Podcast : « Nous soutenons cette idée avec le plus grand enthousiasme ».
Badbunny the Third : « Raisons pour lesquelles le Mothman est meilleur que les statues confédérées :
1. Il n’est pas raciste.
2. Il n’est pas explicitement un symbole de suprématie blanche.
3. Il n’est pas un symbole d’esclavage.

1007. Le Mothman a un cul plus épais que n’importe quel général confédéré.

Heather : « Voici une vidéo de fan du Mothman »

« Nous avons un certain nombre d’histoire, des poches d’étrangetés et de bizarre dans notre état qui lui sont si unique, et nous découvrons un sentiment de confort à les partager ensembles », ajoute Sisson. « Je n’en ai pas une pleine explication sur la raison, mais cela a certainement à voir avec le fait que nous vivons dans un état avec une faible population et qui a souffert des années de dépression économique et de perte de population. Ces circonstances ont rapproché notre population, spécialement les plus jeunes générations, les rapprochant solidement ».

Bryson the Gative BLM : « Le Mothman n’est-il pas une icône gay? »
Lulu OP : « La seule statue d’un monstre qui vaille la peine »
Go Trig Boy : « Le Mothman est littéralement une icône pour tous les queers de Virginie Occidentale. Je ne plaisante même pas.
(PS : regardez à quoi ressemble la statue de derrière).

A cette fin, Gray, âgé de 22 ans, a créé un compte robot Mothman sur Twitter qui se targue maintenant de plus de 24000 followers. Il dit que l’appréciation Babadook-esque [du nom d’un personnage de film d’horreur, NDT] du Mothman pourrait venir d’un sens partagé de « se sentir autre ou isolé ». De plus, il explique que « dans beaucoup de représentations, il apparait si doux et pelucheux que vous ne pouvez-vous empêcher de penser à lui comme un ami qui vous protègerait de toute sorte de gens terribles. »

Mothman : « Le Mothman est réel, il est 50% phalène, 50% homme, et à 100% le matériau d’un petit ami ».

Ou alors, comme Brenna l’exprime sans ménagement, « selon la statue, il a des tablettes de chocolat et, fondamentalement, un beau cul. Malheureusement, je n’ai pas été assez chanceux pour le voir dans la vraie vie, aussi, maintenant, ma charte graphique « je suce la bite du Mothman à Point Pleasant, WV » le concerne ».

***

Auteur : Quinn Myers (traduction : Stéphane Royer).

Quinn Meyers est un auteur du MEL Magazine. Il enquête sur la culture internet, la technologie, la santé, la masculinité et les communautés qui fleurissent autour.

Source :

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*