Grenoble – Décembre 2008

C’est dans des conditions peu ordinaires que s’est tenu le sixième Repas Ufologique Grenoblois le 4 décembre dernier. En effet, suite à un stupide accident domestique je dus me rendre aux urgences à 15 h 45 pour me faire poser quelques points de suture ; une affluence record de malades et d’accidentés m’amena cependant à devoir prendre mon mal en patience. Las, les heures défilèrent et mon stress se transforma en panique lorsque vers 18 h 30 j’appris par un coup de fil de la restauratrice qu’elle n’avait pas réservé la salle suite à un malentendu ! Un responsable de repas astrologiques aurait pensé « désastre », mais « naufrage » ou « faillite » faisaient en l’occurrence tout aussi bien l’affaire et j’envisageai sérieusement de me reconvertir sur le champ en autruche autiste.

C’était sans compter sur l’amour de Pascale, mon épouse, et l’amitié de Didier Charnay… Grâce à leur intervention rapide, insistante et décisive auprès des responsables du « Dix Vins », une grande table près du bar put nous être libérée et les premiers arrivés furent rassurés.

Le 6ème RUG commença donc sans moi et avec une demi-heure de retard. Je tiens à ce propos à remercier Luc Chastan qui n’aura jamais aussi bien su m’assister en animant la première partie de soirée avec brio. Etant absent je me permets de reprendre (avec sa permission)  quelques notes de Didier Charnay : « la soirée a débuté à 19h35. Vingt personnes sont présentes pour l’apéritif où Luc Chastan présente brièvement Eric Déguillaume qui interviendra en seconde partie de soirée. Il présente ensuite différents livres et revues que François avait préparés. Il y est question du livre de Michel Padrines « Ovni Investigation », celui de Daniel et Fabrice Kircher « Ce qu’ils ont vu à bord des soucoupes volantes », puis celui « Des Invisibles du Col de Vence ». Du côté des revues récentes, Luc nous signale le « Complots & Dossiers Secrets » n°1, le « Nexus » n°59, « Top Secret » n°39 et « Science et Inexpliqué » n°6. Luc ne peut résister au plaisir de garder pour la fin le livre de Chris Evans « Extraterrestres et Ovni », un livre pour enfant mais très inventif et coloré. Il annonce également la parution prochaine du nouveau LDLN. Enfin, revenant sur l’intervention de Joël Mesnard lors du précédent Repas, et sur la demande de ce dernier, il confirme que les « lumières de Venelles » sont bien dues à des vols de nuit de la Patrouille de France chaque premier vendredi des mois de juillet.

Pendant que chacun passe commande auprès de la serveuse, Luc Chastan confirme que LDLN en collaboration avec le réseau des Repas Ufologiques prévoient d’aller étudier ces lumières sur place l’année prochaine car un cas expliqué peut toujours apporter un éclairage nouveau sur des cas inexpliqués. Rendez-vous est donc donné dans la région d’Apt, Cavaillon, Salon le 3 juillet 2009 entre 22h et 22h30. 

Le repas est servi à 20h45 et les discussions reprennent entre voisins de table. A 21h05, François nous arrive des urgences en pleine forme. »

En pleine forme si on veut mais surtout très heureux de constater que la catastrophe annoncée n’a pas eu lieu… Une petite vingtaine de personnes dont quatre ou cinq nouveaux sont installés autour de la grande table et semblent à leur aise, voilà qui fait chaud au cœur ! Je constate en revanche que deux ou trois habitués – dont l’ufologue Denis Alarcon – ne sont pas là.

Après avoir salué l’assemblée et m’être assis je commande mon dîner puis prends « le train en marche ». La question de savoir si nous allons nous installer dans la grande salle se pose. Notre orateur y étant plutôt favorable nous nous décidons, réglons les additions et déménageons. Il est environ 22h30.

Co-auteur avec Eric Maillot et David Rossoni de l’ouvrage « Les OVNI du CNES » paru en décembre 2007 aux éditions book-e-book*, Eric Déguillaume est aussi généalogiste et secrétaire adjoint de l’Observatoire Zététique de Grenoble ; l’OZ est une association sceptique fondée en 2003 qui présente la zététique comme une « méthode scientifique d’investigation des phénomènes prétendus paranormaux**. » Sur mon invitation il s’est proposé de nous entretenir des bases de la démarche zététique et de leur application à l’ufologie.

Installé devant le tableau blanc M. Déguillaume commença par se présenter puis il nous expliqua comment il en était venu à s’intéresser à la science mais aussi au paranormal puis à l’ufologie. Grand amateur de méthodologie et d’épistémologie il finit par rejoindre le mouvement zététique parce qu’il correspondait bien à ses propres attentes. Une fois engagé il s’interrogera sur la meilleure manière d’adapter la démarche zététique à l’ufologie.

Après une présentation du scepticisme et de la zététique notre orateur s’attarda plus précisément sur l’importance d’appliquer une méthodologie éprouvée aux cas ufologiques pour réduire la subjectivité (tests en double aveugle, rasoir d’Occam etc.) puis nous décrivit la méthode OHERIC (Observation, Hypothèse, Expérience, Résultat, Interprétation, Conclusion) qui avance que l’expérimentation scientifique peut se réduire à une série d’actes qui commencerait par l’observation et se terminerait par l’interprétation et la conclusion. Cette méthode semble ne pas pouvoir aisément être applicable à l’ufologie… Il aborda aussi la « méthodologie tétraédrique » du GEPAN, la méthode historique ainsi que la méthode réductionniste composite (variante de la méthode socio-psychologique).

Enfin, M. Déguillaume critiqua les conclusions de MM. Claude Poher et Jean-Jacques Velsco lorsqu’ils étaient responsables des GEPAN et SEPRA.

A 23h20, la fin de l’exposé marqua le début des questions du public. Ces questions concernèrent principalement l’ouvrage « Les OVNI du CNES » mais assez peu le sujet de l’intervention à proprement parler. Il est vrai qu’en l’absence de sonorisation l’orateur eut assez de mal à se faire entendre correctement. Ceci plus un possible manque de réceptivité du public expliquant peut-être cela ?

La séance se termina à 00h15.

Quelques vingt-cinq personnes se seront déplacées pour ce 6ème RUG. Certaines n’auront fait que passer mais d’autres ne seront arrivées qu’après le repas à proprement parler. A ce sujet j’aimerais rappeler que les personnes intéressées se doivent de participer en commandant à dîner ; toute personne ne se conformant pas à cette règle de base ne sera à l‘avenir pas autorisée à rester.

Un grand merci à M. Jean Roche qui a pris de bonnes photos dont deux illustreront ce CR sur le site des Repas. Je tiens enfin à remercier tous ceux qui sont venus malgré les conditions météo difficiles. Le petit malentendu a été réglé une bonne fois pour toutes avec la restauratrice. un tel cafouillage ne se reproduira pas. Et je promets d’éviter le bricolage les premiers jeudis de chaque mois pair !

Le prochain RUG aura lieu le  jeudi 5 février 2009, même lieu même heure.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces HTML tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*