OVNIs, AFFAIRE D’ETAT

OVNIs, AFFAIRE D’ETAT

LE NOUVEAU DOCUMENTAIRE DE DOMINIQUE FILHOL

Le 14 avril dernier était diffusé, sur la chaine Planète A&E (filiale du groupe Canal +), le nouveau documentaire de Dominique Filhol : OVNIs, affaire d’Etat.

Qui est Dominique Filhol ?

Dominique Filhol

C’est un réalisateur et scénariste français diplômé de l’ESRA (Ecole Supérieure de Réalisation Audiovisuelle), en 2009, à Paris. Travaillant ponctuellement à la réalisation de films publicitaires ou institutionnels, il se fait surtout connaitre en réalisant des documentaires sur de sujets dits « marginaux » : L’énigme du Burarach, Un alchimiste raconte ; des documentaires animaux (Parler avec les animaux) ou bien un court-métrage de fiction (Les neufs milliards de noms de Dieu, adapté de la nouvelle éponyme d’Arthur C. Clarke…et récompensé au festival du film international de Sedona, en 2019, comme meilleure adaptation de livre).

Avec OVNIs, affaire d’Etat, Dominique Filhol explore le monde de l’ufologie et présente des arguments pour tenter de convaincre les néophytes en la matière. Cela passe par des invités soigneusement triés sur le volet et de nature sérieuse ou par l’évocation de cas solides et avec des pistes de preuves scientifiques. Ici, nulle évocation du dossier controversé des « abductions », mais une étude sur les apparitions d’OVNIs et des traces, tant physiques que visuelles ou sur radar.

La citation, toujours d’Arthur C. Clarke, mise en exergue du documentaire donne le ton : « La seule façon de découvrir les limites du possible, c’est de s’aventurer un peu au-delà, dans l’impossible. »

Le documentaire commence à évoquer les images dévoilées par l’US Navy en décembre 2017. Celles-ci montrent plusieurs images de suivi d’OVNI enregistrées sur le radar des chasseurs partis à leur poursuite, notamment avec celles du fameux OVNI en forme de bonbon « tic-tac ».

Images dévoilées par la Navy

Suivra l’interview de l’ancien sénateur américain du Nevada, Harry Reid, qui explique la genèse du programme AATIP (programme d’identification avancé de menace aérospatiale), qu’il a contribué à mettre sur pied. Ce programme américain, financé sur des fonds secrets du budget de la Défense (22 millions de dollars), a été voté pour 5 ans, entre 2007 et 2012.

L’ancien sénateur Harry Reid

Le sénateur explique qu’ils devaient tenter de trouver des solutions à l’énigme posée par ces Objets Volants Non-Identifiés croisés par nombre de militaires, sans parler des observations civiles. Un appel d’offre fut lancé auprès d’opérateurs privés, dont le grand bénéficiaire en fut la société Bigelow Aerospace. Outre son savoir-faire sur la construction de matériel spatial, son fondateur, le milliardaire Robert Bigelow, est passionné depuis de nombreuses années par le phénomène OVNI. Il a notamment financé le programme de recherche du NIDS (Institut National pour la Découverte Scientifique), en 1995, avec l’ancien militaire John B. Alexander, qui seront notamment à l’œuvre dans l’affaire du Skinwalker Ranch. Robert Bigelow conseillera également les époux Clinton (Bill et Hillary) sur le sujet, notamment par le contact de John Podesta, qui deviendra un proche de Barack Obama.

Alain Juillet, ancien directeur de la DGSE

Parmi les intervenants français, figure notamment Alain Juillet, l’ancien Directeur du Renseignement (DGSE) qui s’exprime désormais librement. Pour lui, l’étude du phénomène est indispensable car il y a un phénomène pris en compte par les militaires mais restant inexplicable en l’état de nos connaissances. Luc Dini, président de la commission Sigma-2 (3AF), intervient également, de même que l’actuel responsable du GEIPAN (Groupement d’Etudes et d’Information des Phénomènes Aérospatiaux Non-Identifiés), Roger Baldacchino, ou l’un des anciens (lorsqu’il s’appelait SEPRA) : Jean-Jacques Velasco. Ce dernier évoquera le cas de Valensole, ce petit village des Alpes-de-Haute-Provence où, le 1er juillet 1965, un OVNI se posa dans le champ de lavande de l’agriculteur Maurice Masse, avec des témoignages d’époque et de Maurice Chaspoul, un ami de Maurice Masse.

Jean-Jacques Velasco

Jean-Jacques Velasco va aussi s’exprimer sur le dossier du lien entre OVNIs et nucléaires : les premiers essais de bombes nucléaires aux Etats-Unis ont entrainé une augmentation d’observations d’OVNIS, souvent avec un léger décalage dans le temps.

Graphique de J.J. Velasco montrant une corrélation statistique entre les tests nucléaires et les apparitions d’OVNIs.

A propos du survol des bases militaires dotées de missiles nucléaires, Robert Salas témoigne de ce qui s’est passé sur la base de Malmstrom, en 1967, où il y était affecté. Tout comme le journaliste David Galley témoigne de l’étrange objet lumineux qu’il a filmé en 2012, alors qu’il filmait un parapentiste près d’une centrale nucléaire française (Cattenom). Suit également le témoignage de Paul Hellyer, ancien ministre de la Défense du Canada.

Au niveau de la recherche de preuves, outre les informations d’ordre statistiques données par Jean-Jacques Vélasco, figure le témoignage de Michael Vaillant. Expert « Data Consultant » auprès du GEIPAN et du CNES (Centre National d’Etudes Spatial), il est le coauteur d’une étude mathématique et statistique montrant un lien significatif entre les observations d’OVNIs et la proximité de centres liés au nucléaire (militaire ou civil, ainsi que les sites pollués par la radioactivité).

Michael Vaillant

Parmi les figures intervenantes, nous trouvons également Luis Elizondo, l’ancien responsable du programme AATIP, ainsi que des scientifiques comme Jacques Vallée ou Hal Puthoff qui travaillent sur les analyses de matériaux « exotiques » (pour ne pas dire exogènes !) et dont les analyses isotopiques sont riches de promesses, lesquelles valent l’argent dépensé par le Congrès, selon le sénateur Harry Reid.

D’autres intervenants comme Paul Hynek, fils de l’ancien ufologue américain J. Allen Hynek, ou bien Avi Loeb, le directeur du département astronomie de l’université d’Harvard, vont aborder la question des nouvelles énergies. Pour Avi Loeb, qui a notamment suivi les évolutions de l’astéroïde Oumuamua, il témoigne du fait que des anomalies dans son évolution circumsolaire militent en faveur d’un objet exotique s’alimentant à l’énergie solaire, très proche de l’utilisation des voiles solaires développées sur Terre.

Le scientifique Philippe Guillemant interviendra pour défendre une théorie d’une origine autre qu’extraterrestre pour les OVNIs. Selon lui, l’espace-temps, les univers parallèles, peuvent être des pistes de recherche pour découvrir une vie autre que la nôtre. L’hypothèse d’autres univers est aussi une thèse défendue par Alain Juillet.

Philippe Guillemant

Si plusieurs intervenants s’attendent à un contact de plus en plus proche, faut-il craindre les bouleversements qui y sont liés. S’agira-t-il d’un ethnocide (mort d’une culture, d’une civilisation) ou bien de bouleversements sociaux, philosophiques, religieux, économiques, scientifiques ? Ce contact sera-t-il en 2035 comme l’annonce Michael Vaillant ?

Ce film de Dominique Filhol est ici très bien réalisé et va puiser de l’informations aux meilleures sources (Harry Reid, Luis Elizondo, Jacques Vallée, Jean-Jacques Velasco, Hal Puthoff, Michael Vaillant, Robert Salas, David Galley,…) et les grandes associations en la matière (MUFON USA et France, SIGMA 2 3AF, GEIPAN), ainsi que de nombreux scientifiques indépendants. Avec, pour la première fois, la parole d’un ancien responsable des services secrets français ; ce qui devrait avoir le même retentissement que ce que dit Luis Elizondo, ancien du Pentagone. A relier aussi au courage d’un Robert Galley, ancien ministre de la Défense français qui, en 1974, reconnaissait, alors interviewé par le journaliste Jean-Claude Bourret, qu’il y avait bien un phénomène réel derrière les OVNIs.

Nous trouvons aussi certains documents d’époque (un journaliste interviewant le responsable du café ou Maurice Masse avait l’habitude de venir, le major général John Samford en 1952), même si l’on pourrait en demander plus. Toutefois, il s’agit très certainement d’un choix pour éviter d’en faire un document trop long.

Pour tout cela, le nouveau documentaire de Dominique Filhol fera date dans la diffusion d’information sur le phénomène OVNI.

Stéphane Royer

Ce documentaire est accessible sur la chaine Planète A&E (du groupe Canal +).

Interview d’Alain Juillet dans Paris-Match :

https://www.parismatch.com/Culture/Medias/Alain-Juillet-Le-phenomene-ovni-echappe-a-la-dimension-terrestre-1681758

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*