ROBERT HASTINGS, NUCLEAIRE & ABDUCTIONS

ROBERT HASTINGS, NUCLEAIRE & ABDUCTIONS

Né en 1950, Robert Hastings est fils de militaire et, en tant que tel, il grandit sur des bases militaires. Lors d’un boulot étudiant, en 1967, sur la base de Malmstrom, il travaille au nettoyage dans la tour radar. Là, le technicien lui montrera un point lumineux non-identifié…avant de faire le silence complet sur cet « incident ». Le jeune Robert Hastings comprendra alors la consigne de « black-out » sur ce sujet. Plus tard, il fera plusieurs observations d’OVNIs et enquêtera, à partir de 1973, sur des vétérans militaires ayant vécu des observations sur leur site militaire abritant des missiles à charges nucléaires. C’est à partir de 1981, qu’il commencera à faire des conférences publiques sur le sujet.

Depuis, il a écrit deux livres sur le sujet : UFOs and Nukes (OVNIs et nucléaire) et Confession, our hidden alien encounters revealed (Confession, nos rencontres avec des extraterrestres révélées). Il est aussi l’auteur d’un film documentaire sur le sujet OVNI et nucléaire : UFOs and Nukes : the secret link revealed (OVNIs et nucléaire : le lien secret révélé).

Maintenant retraité, Robert Hastings s’exprime plus librement. Voici la traduction d’un article qu’il a publié sur son site pour annoncer la sortie de son nouveau livre coécrit avec Bob Jacobs : Confession.

Robert Hastings

« Mon image publique est celle d’un chercheur majeur dans la recherche autour de l’activité ufologique et sur les sites d’armements nucléaires, ainsi que le révèlent des centaines de documents déclassifiés du gouvernement américain, de même que le témoignage de plus de 160 vétérans militaires que j’ai interviewé sur ces 46 dernières années.

Le 27 septembre 2010, la chaine CNN a diffusé en direct ma conférence de presse à Washington D.C. pendant laquelle sept de ces vétérans ont exposé leurs rencontres personnelles avec un OVNI sur les sites ICBM[1] et les installations de stockage nucléaires. Le communiqué de presse annonçant l’événement est devenu viral sur Internet, suggérant un intérêt large et mondial pour ce thème.

De manière significative, dans les mois qui ont suivi l’article révolutionnaire du New-York Times, datédu 16 décembre 2017, et qui révèle l’existence d’une étude classifiée sur les OVNIs du Ministère de la Défense connue comme le Programme d’Identification de Menace Aérospatiale Avancée (AATIP), trois personnes associées à ce projet – l’ancien sénateur américain Harry Reid, l’ancien directeur du programme AATIP Luis Elizondo, ainsi que le physicien d’AATIP, Hal Puthoff – ont publiquement reconnu l’incursion d’OVNIs sur les sites ICBM pendant des années, incluant des cas impliquant des perturbations inexpliquées des systèmes de guidage de missiles[2].

Par conséquent, les événements toujours classifiés, sur lesquels j’enquêtais depuis 1973 et faisais des conférences depuis 1981, étaient maintenant vérifiés par les autorités comme réels et validés comme menace potentielle à la sécurité nationale américaine.

Cependant, en concomitance avec mes enquêtes et mes conférences publiques, il y a aussi eu un aspect non-intentionnel et non médiatisé de mon implication avec le phénomène OVNI. Comme je suis sur le point de le divulguer dans un nouveau livre, une série d’incidents bizarres et effrayants se sont produits sur ces trois dernières décennies, impliquant des interactions directes avec ce que je suis venu à considérer comme des entités non-humaines. En d’autres mots, je suis un expérienceur ou, exprimé d’une façon plus dramatique, un abducté par des extraterrestres.

Je l’admets bien volontiers, je ne peux prouver, de manière indiscutable, que ces visites/abductions se sont réellement produites, mais les ayant supportés encore et encore, depuis août 1988, je maintiens de manière inébranlable et je m’en excuse, qu’elles étaient de nature physique et ne pouvaient s’expliquer par des événements prosaïques mal interprétés, ou dus à un désordre psychique ou être le résultat d’une paralysie du sommeil. Je n’avais pas prévu cette situation et je déplore qu’elle soit entrée dans ma vie, mais elle est véridique et clairement au-delà de mon contrôle. Que cela se soit produit comme résultat de mes recherches ou d’autres facteurs reste inconnu ; cependant, un étrange incident de mon enfance suggère que cette présence d’un autre monde pourrait bien être apparue il y a des années.

Evidemment préoccupé par le fait qu’une confession publique claire concernant tout ceci impacterait de manière négative ma réputation en tant que source crédible pour une information sur les OVNIs liée aux militaires, je suis jusqu’ici resté silencieux à propos de mes rencontres paranormales, parfois terrifiantes. Cependant, maintenant que j’approche les 70 ans, et que je vis certains problèmes de santé sérieux, j’en ai conclu que le temps était venu pour moi de révéler, de manière ouverte, ma vie secrète.

Mais je ne suis pas le seul à faire actuellement son coming out. Ce nouveau livre est coécrit par l’ancien officier des forces aériennes américaines, désormais retraité, et professeur d’université, le docteur Bob Jacobs, qui a aussi eu un nombre manifeste de rencontres et de visites/abductions par des extraterrestres pendant des années. Jacobs est bien connu pour sa participation à l’incident OVNI de Big Sur, à la base de la Force Aérienne de Vanderberg, en Californie, en septembre 1964, pendant lequel un OVNI fut capturé sur un film par inadvertance par l’équipe de la caméra télescopique de Jacobs, lors d’un test de lancement de missiles[3].

Sans prévenir, un vaisseau en forme de disque, doté d’un dôme, est entré dans le champ de la caméra, d’abord progressant vers, puis tournant autour d’une tête nucléaire factice en vol, avant de l’abattre avec un armement à base de rayons de lumière. Les debunkers ont tenté, sans succès, de discréditer ce cas étonnant en déformant les faits et en ignorant le témoignage d’un second ancien officier de la Force Aérienne américaine, le docteur Florence Mansmann, lequel a confirmé que cet événement top secret a vraiment eu lieu. Selon Mansmann, deux anciens officiers de la CIA ont confisqué l’enregistrement du film de cette rencontre troublante et l’ont convoyé à bord d’un « avion spécial » vers Washington D.C[4].

De toute manière, en mai 2012, alors que j’enregistrais une interview vidéo du Dr Jacobs et d’autres militaires vétérans, qui étaient réticents à divulguer leur implication dans un incident OVNI lié à des armes nucléaires et toujours classifié, j’ai révélé, avec prudence, mon statut d’abducté secret à Jacobs. A ma grande surprise, il répondit en me relatant ses expériences effrayantes liées à des entités. Stupéfait d’apprendre que nous étions soumis, de manière indépendante, à un phénomène similaire plus que troublant, nous avons, par la suite, commencé à mettre à jour l’un l’autre, par échange de mail, chaque nouvel incident. Plus tôt cette année, après beaucoup d’hésitation et de réflexion, nous avons décidé de divulguer publiquement notre situation déconcertante dans : CONFESSION : Our Hidden Alien Encounters Revealed (CONFESSION : nos rencontres extraterrestres révélées), maintenant disponible sur Amazon.

Après des décennies de secret, Jacobs et moi nous sentons fondamentalement soulagés de nous être finalement ouverts sur nos expériences, en dépit du scepticisme qui surgira, sans aucun doute, de nombreuses personnes du public. Quoi qu’il en soit, notre espoir est que d’autres abductés, et plus spécialement d’anciens personnels militaires qui ont travaillé avec ou gardé des armes nucléaires, seront encouragés à se faire connaitre pour révéler leurs propres rencontres extraterrestres. En fait, quelques vétérans l’ont déjà fait et ces récits étonnants apparaissent aussi dans le livre. De manière brève, il semble maintenant que, sur au moins quelques incursions bien documentées sur les sites ICBM, il s’est passé bien plus que des perturbations sur le fonctionnement des missiles ; des vies humaines furent aussi perturbées.

En conclusion, après des années d’enquête et d’écriture sur les cas d’OVNIs « tôle et boulons », je suis maintenant embarqué dans une toute nouvelle entreprise pleine de défis. Malgré les requêtes de quelques amis et connaissances me pressant de ne pas rendre public mes rencontres personnelles, je n’ai aucun regret à le faire. Bien qu’il ne soit pas reconnu et validé par la plupart des scientifiques et du public, le phénomène d’abduction par les extraterrestres est réel, mondial et extrêmement important.

Que ces entités non-humaines soient, quelque part, une partie du futur global de l’humanité semble clair pour les expérienceurs. Un jour cela sera, sans aucun doute, évident pour chacun. »


[1] ICBM : missiles balistiques intercontinentaux, d’une portée de plus de 3000 km (NDT).

[2] Note de R. Hastings : Hastings Robert, Dr Jacobs Bob, CONFESSION : Our Hidden Alien Encouters Revealed, KDP Publishing, pages 64-67

[3] Lien présent sur le site de l’article originel en anglais : https://www.nicap.org/articles/MUJ-January_1989.pdf Il s’agit d’un article de Bob Jacobs, publié dans le MUFON UFO Journal de janvier 1989 sur l’incident de Big Sur (NDT).

[4] Note de Robert Hastings : communication personnelle du Dr Florenze Mansmann à Lee Graham, le 10 mars 1983.

Partager cet article

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces HTML tags et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>
*
*