SYLVAIN MATISSE ET LES OANIS

 

 

Sylvain Matisse commence sa conférence en la dédicaçant aux lanceurs d’alerte qui ont pris des risques pour dévoiler une information cachée (Gary McKinnon,…). Il rappelle ensuite l’historique de son blog, Investigation Océanographique et OANIS (https://investigationsoanisetoceanographiee.com/2016/06/23/oani-ovni-par-sylvain-matisse/), recevant ultérieurement l’aide d’Emma, auteure du blog Area 51 (https://area51blog.wordpress.com/).

Entrant dans le vif du sujet, il rappelle que 90% des océans sont inexplorés (tout comme la Lune), puis, il définit les Objets Aquatiques Non-Identifiés (OANIs) observés à proximité d’eau (survolant, entrant ou sortant de l’élément liquide) et souvent en lien avec des sons sous-marins. Des objets de tous types sont observés : boules, soucoupes, triangles.

Sylvain va ensuite développer plusieurs cas d’observations d’OANIs.

  • Novembre 1989, à la frontière germano-belge : 3 lueurs et une boule rouge sont observés au-dessus d’un barrage. Une boule rouge sort de l’eau du lac d’Eupen pour rejoindre 3 lumières, formant un triangle, avant qu’un deuxième apparaisse. Ces objets faisaient-il sur place des sondages de l’eau avant de repartir ?

  • 1492, océan atlantique : remontant le temps, il nous explique que la plus ancienne observation d’un OANI pourrait être celle de Christophe Colomb à bord d’un de ses navires. Les objets disparurent plusieurs fois et il y eu des émissions de rayons.

  • En 1940 : observation dans autour de l’île de Santa-Catalina. Selon l’ufologue Preston Dennett, des vidéos de cette observation auraient été dissimulées. D’autres observations auront également lieu à Santa-Catalina, notamment le même jour que le crash supposé de Roswell (8 juillet 1947), ainsi qu’en 1990.

L’ufologue Preston Dennett pense que des galeries profondes existent sous l’île Santa-Catalina, avec des bases extraterrestres.

  • 18 juin 1946 : 3 objets lumineux sont vus sortant de l’eau.

Selon un rapport de l’académie des sciences de l’URSS, datant des années 1970, la moitié des observations d’OVNIs sont à relier aux lacs et au milieu marin.

  • 1948, en Islande : un objet lumineux est aperçu au-dessus d’un lac, ayant une apparence métallique. Des craquements dans la glace se feront sentir. Un objet triangulaire se pose sur le lac et d’autres tournent autour de plusieurs témoins.

  • Cas d’un lac russe : comme en Scandinavie, de la terre a disparu auprès d’un lac. En Finlande, des objets lumineux tournent autour de lacs gelés.

  • Le 4 septembre 1965 : Sylvain nous parle du crash supposé de Shag-Harbour, ce port situé en Nouvelle-Ecosse (Canada).

  • Plus récemment, de l’eau a disparu d’une piscine la nuit, avec des objets lumineux aperçus au-dessus.

  • Novembre 2004 : observation de l’OANI par de nombreux militaire de l’USS Navy, sur le porte-avion Nimitz. Des confirmations radar de l’objet seront enregistrées.

Sylvain Matisse nous explique aussi que le 23 janvier 1960, un sous-marin américain explore la fosse des Mariannes. Et, en 2012, l’équipe du réalisateur James Cameron descend dans cette fosse dont la profondeur est de 10900 mères. Il s’agit de la fosse marine la plus profonde actuellement, dont seuls 2 à 3% sont explorés seulement. Pourrait-elle abriter de la vie ?

Des statistiques soviétiques (KGB) montrent que des OANIs ont été observés à 44% dans l’océan atlantique ; à 16% dans le Pacifique ; à 10% dans la mer Méditerranée et le restant constitue 38% des observations.

Il nous parle également de la technologie de la supercavitation. Dans celle-ci, un gaz chaud entoure un sous-marin, lui permettant d’aller plus vite dans l’eau.

Puis, il va présenter l’idée de bases sous-marines qui, historiquement parlant, furent d’abord mises en place par les Nazis. De telles bases existent aujourd’hui aux Etats-Unis :

  • En Californie, à 346 km de San Diego.

  • A Palm Dale (Californie) : 8 sites sont organisés autour de Black Projects (la société Lockeed notamment).

  • AUTEC : dans les Bahamas, il s’agit d’un centre d’évaluation sous-marin où de nombreux OVNIs ont été observés, ainsi que l’existence de mystérieux « trous bleus » dans les profondeurs sous-marines. Il nous parlera aussi du fameux Triangle des Bermudes, situé non loin.

En France, l’Île Longue, à Brest, et le port de Toulon sont des bases d’essais pour les sous-marins où des OANIs sont observés.

Quelles hypothèses pour ces OANIs ?

  • Des engins en provenance d’autres systèmes solaires ou galaxies ?

  • Des phénomènes naturels ?

  • Des explorateurs temporels ?

  • Des Intelligences Artificielles pilotant des « coquilles vides » ?

Pour tenter de résoudre ce mystère, Sylvain Matisse propose le Projet Aqua Syst : il s’agirait d’utiliser des caméras sous-marines, le son, des capteurs thermiques et des sonars pour capturer les images et des traces d’OANIs pouvant servir comme preuve de leur existence.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *