Toulouse – CR du 9 Décembre 2009

Frédérique Lucienne SAGNES – 20 ans de recherche et d’enquêtes – Compte rendu de la réunion

Nous étions 110 personnes ce soir à notre Repas du 9 décembre 2009, pour la venue de Madame Frédérique Sagnies, qui nous a fait part de son expérience très intéressante et particulière de témoin et d’ufologue. A l’âge de 13 ans, à 11 heures du soir, Frédérique dans sa maison entend dehors une grande explosion. Elle ouvre vivement les volets et voit tomber au coin de la grange « une pluie de rubans argentés ». Elle sort et en contournant le mur de la dite grange, se trouve devant « une sorte de miroir de lumière, qui ne réfléchissait pas ». Le lendemain, il ne reste aucune trace de « ces rubans ».

A 18 ans, un matin en se réveillant, elle sent des picotements sur son coude. En relevant sa manche, elle constate une plaie ouverte d’environ 3 cm de long sur 1 cm de large, assez profonde. Cette plaie ne saigne pas et n’a pas tâché son vêtement. Elle finira par disparaître totalement 20 ans après. En 1973, à la clinique d’Étampes, où elle travaille, au 3ème étage, elle observe d’ouest en est une sorte « de grosse étoile blanche bleutée » qui semble attirée par le sol et remonte. En même temps, elle entend dans sa tête comme « un bruit de feuilles froissées ». De ce jour, elle commence ses recherches ufologiques. Elle fait des enquêtes sur le terrain aidée par la gendarmerie (notamment reçue par le commandant du commissariat de Cergy-Pontoise pour l’affaire « Franck FONTAINE » en 1984.)

Elle fonde le groupe « PHOBOS » et met en place des veillées expérimentales (où se retrouvent jusqu’à 40 personnes) dans la région de Chalou-Moulineux, avec de nombreuses observations. Ces expériences s’accompagnant au fil du temps de la modification du témoin qu’elle est, de phénomènes extrasensoriels : voyance, action sur les ampoules qui explosent, guérisons constatées à la clinique où elle travaille. Elle fait également des conférences à Étampes avec Jean-Claude Bourret. Ce fut une soirée très réussie et animée. Madame Sagnies a interpellé l’auditoire.

Merci à elle de s’être déplacée de Cahors malgré le temps d’hiver et ses 80 printemps qu’elle porte avec élégance et énergie.
Notons qu’elle travaille en ce moment à l’écriture d’un nouveau livre : « Voyage dans les mondes interdits ».
Bravo Frédérique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *