Après une interruption involontaire due à un accident de voiture, les repas ufo d’Albi ont repris avec l’accueil chaleureux habituel de notre gérant de restaurant.

Un repas excellent, nous offrant un choix varié tant sur le plan des hors d’œuvres à volonté, que sur leur menu attrayant à un prix très abordable.

Nous avons eu la visite inopinée de notre ami Dominique Moret, venu sans tambour ni trompette, tout droit de Toulouse. Occasion qui fût donnée à notre hôte de se présenter et de nous expliquer ce que seront nos prochains repas du samedi 3 mars, une conférence hors du commun : les ondes scalaires. Bien entendu, en rapport avec les ovni et les crops circles. Dominique Moret est physicien et a été primé 15 fois au concours Lépine. Journée donc à ne pas manquer, qu’on se le dise !

Nous avons eu aussi une autre surprise, la présence d’une nouvelle recrue, Nina, étudiante à l’Université de Toulouse, préparant un master en anthropologie. Qui a dit que les scientifiques ne s’intéressaient pas à l’ufologie ?

Que nenni. Cette Asiatique, curieuse en tous points, est repartie avec dans ses bagages, un premier ouvrage, « ovni l’évidence », de Jean Jacques Vélasco, publié en 2004. Bien entendu, Nina désire garder un contact étroit avec les repas ufo : elle a besoin de savoir, de comprendre mais aussi de partager son expérience en faisant peut-être une synthèse des différentes sciences humaines et naturelles qu’elle a décidé d’étudier. Alors, pourrait-on comparer et étudier, en anthropologie physique, épousant le paradigme naturaliste, « qui proclame que le statut d’un groupe humain, comme l’ordre du monde qui le fait tel, est programmé de l’intérieur de la matière vivante » l’origine et l’évolution de l’homme, comparée à nos éventuels « visiteur » ? Sujet exaltant qui nous promet de futurs repas animés. Merci Nina d’être venu vous joindre à nous.

Durant le repas, Serje Perronnet nous a parlé des RR3/RR4. Après avoir répondu aux différentes questions, il nous faisait part de la création d’un groupe de chercheurs indépendants et de scientifiques s’intéressant aux « abductés » ou prétendus implantés. Et de préciser que chacun ou chacune était convié(e) à rejoindre le groupe si tel était leur désir, un protocole très strict étant tout de même
imposé à nos éventuels candidat(e)s.

Frédéric intervenait de son côté pour nous faire partager sa théorie philosophique concernant la différence qui pouvait exister entre des entités E.T et nos réalités physiques. Deux mondes aux antipodes l’un et l’autre, l’un dominé par notre physique cartésien pour un autre spirituel…

L’heure nous rappelait à l’ordre. Nous devions malheureusement nous séparer car le restaurant fermait ses portes pour les rouvrir dans la soirée… Nous vous attendons plus nombreux pour le samedi 3 avril. Avec une surprise à la clé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *