Metz – Octobre 2011

Lieu : Campanile, Metz Technopôle. Nombre de participants : 24. Durée : de 18H à 23H.

Excellente, est l’adjectif qui qualifierait le mieux cette soirée qui fût l’occasion de rencontrer  Gérard LEBAT ainsi que ses amis qui sont domiciliés autour de Metz. Et pour la première fois nous décidâmes de filmer la soirée et nous diffuserons les meilleurs moments très prochainement.

La soirée débuta par la prise de parole de Monsieur Gérard LEBAT, fondateur des Repas Ufologiques, qui est revenu sur l’origine des Repas Ufologiques et son parcours dans l’ufologie au cours des quarante dernières années.  Il informa le public sur la nature des Repas Ufologiques et de son rôle dans la recherche de la vérité ainsi que sur l’organisation de chaque Repas, qui se situent en France dans une vingtaine de ville ainsi qu’à l’étranger notamment Québec ou  la Côte d’Ivoire entre autres….  Il mit en avant la mission à caractère bénévole, qui est avant tout de regrouper les gens entre eux et que chacun fassent connaissance et  échangent leurs expériences, attentes ou curiosités.

En effet, il n’y a ni frais d’adhésion et ni droits d’entrée, ce que nous voulons simplement c’est aider les gens à se situer par rapport à eux-mêmes et de créer une ambiance conviviale et respectueuse. C’est bien pour cela que j’ai choisi cette association, pour sa sincérité et son ouverture aux gens de tous milieux qui viennent pour la plupart par simple curiosité. Je respecte Mr LEBAT pour tout son travail assidu et clairement porté sur la recherche en avant tout de la compréhension de nous-mêmes, et je lei remercie d’avoir fait avancer l’ufologie française de manière considérable afin d’avoir une plus grande écoute à titre nationale.

Durant le repas, on a continué à discuter des dernières informations Ufologiques ou scientifiques, et je voudrai remercier Michel TURCO, le spécialiste scientifique de la revue Ufologia et Francis SCHAEFFER  qui durant près d’une vingtaine d’année anima le CFRU, une association ufologique, édita la revue Ufologia et participa activement à la fin des années 60, au cours des années 70 à la recherche sur le phénomène OVNI.

En seconde partie de soirée, Mr Christian COMTESSE nous donna des indications concernant l’affaire de la centrale de nucléaire de GOLFECH (1)  et nous dévoila en avant-premières ses trouvailles sur l’enquête qui aurait été « bâclée », selon ses dires, par le GEIPAN, avec des documents écrits, photos ou vidéos à l’appui. Cela montre effectivement, que le gouvernement français n’a rien à envier aux américains sur le fait qu’on cherche désespérément à brouiller chaque fait ou témoignage. Le débat a été intéressant et a permis d’étayer certains déroulements d’une enquête faite par la Gendarmerie Nationale.  Ce que déclare Mr COMTESSE est plus que juste,  je cite « En France il n’y pas de désinformations, mais il n’y a pas d’informations non plus ! Ce qui est pire que tout ! ».

Pour finir, j’aimerai remercier le Directeur du Campanile ainsi que son Directeur adjoint pour leur accueil et leur sympathie, ainsi que tous leurs employés. Un remerciement également à vous tous, pour votre fidélité et votre écoute !

Jeff NOLAN

(1)NDLR

Christian COMTESSE a travaillé sur ce dossier. Il a rencontré le témoin qui était à l’intérieur de la centrale lors de son observation. Le témoin confirme que l’objet était à une altitude relativement basse, qu’il en observait la forme sombre qui se détachait  sur le ciel, avec à l’extrémité de chaque coin, une lumière. La forme de cet objet était  triangulaire. Les conditions décrites par l’observateur ne permettent pas de conclure, ainsi que le GEIPAN le préconise, à la probabilité d’un avion. En effet, quel avion survolerait illégalement, et à une altitude relativement base, ceci illégalement, une centrale nucléaire ?  Le travail d’enquête élémentaire aurait permis au minimum d’établir de quel avion il pouvait s’agir, nous avons l’heure précise, le lieu, la direction etc… Le travail de l’enquêteur ufologique Laurent DUVAL, ancien responsable d’un Repas Ufologique, qui se consacre aujourd’hui à mettre à disposition du public, en temps réel, la présence de tous les avions dans le ciel Français, tout en les localisant, en donnant toutes les indications quant à l’immatriculation et caractéristiques des avions (http://www.radarvirtuel.com/index-fr.html ) peut largement contribuer à cette recherche. Un travail de recherche, s’i

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *