Toulouse – 09 février 2011

En ce mois de la Chandeleur, une vingtaine de convives se sont de nouveau réunis autour du plateau du Repas Ufologique Toulousain, le mercredi 9 Février dernier.

Quatre petits groupes s’étant attablés par affinités de discussion.

1 – Certains ont évoqué une approche résolument anthropologique et des plus intéressantes autour des hypothèses de recherche sur nos différentes perceptions des mondes extraterrestres. Ainsi les approches varient – elles entre imaginaire collectif, point de vue religieux et philosophique, considération culturelle et investigation scientifique, ou encore stratégie politique et économique. Finalement, on observe que chaque perception, quelle qu’elle soit, se place toujours en terme de croyances et d’intérêts propre à chacune.

Dans tous les cas de figure, le dénominateur de ces perceptions reste « humain » et seulement appréhendable avec nos 5 sens, voire sixième sens, en fonction du niveau de connaissance et de conscience actuelle. Cet univers qui nous fascine étant tout à la fois objet de curiosité et de quête de savoir, d’espoir et de crainte, mais aussi d’enjeu de recherche et de pouvoir. De la même manière que les anthropologues et ethnologues étudient les Aborigènes ou les Dogons ou même nos sociétés modernes et leurs mouvements urbains, l’hypothèse Extraterrestre peut se poser également en sujet d’étude anthropologique. Encore faudrait-il être en mesure d’avoir accès, de réunir et de disposer véritablement d’un ensemble significatif d’informations existant sur la question.

Et ne perdons pas de vue que, nous « Terriens » pourrions être tout aussi bien une espèce d’étude et d’observation pour une civilisation extraterrestre – si tant soit peu nous soyons aussi dignes d’intérêt que nous le pensons – à moins que cela soit notre planète, elle – même qui suscite la curiosité, ou peut être la convoitise, davantage que les créatures qui y vivent.

2 – Une seconde tablée était branchée sur la même longueur d’onde autour de Dominique Morel, ce spécialiste et chercheur inépuisable sur son thème de prédilection des étonnantes ondes scalaires et la corde sensible du Projet HARP, ou encore les Crops Circles, que lui – même est allé voir de près Outre Manche, quand il ne se promène pas dans la forêt de Brocéliande..

3 – D’autres ont donné la météo de présumées manipulations climatiques et autres chems trails et leurs conséquences sur l’environnement et la santé. Au passage, l’un d’entre nous fit un zoom sur l’actualité du moment et notamment la crise « peut être programmée ? » qui secoue à cette heure l’Égypte et la Tunisie.

4 – Loin de toute conspiration, le nom de David Ike fut également prononcé. Ce leveur de « Grand Secret » qui, dans ses ouvrages, n’a de cesse de traquer les inquiétants reptiliens extraterrestres et autres serpents gouvernementaux « qui siffleraient sur nos têtes ».

Du Grand Secret à Top Secret, il n’y avait qu’un pas, puisque Monsieur Saüquère accompagné d’un exemplaire de son dernier magazine était plus Roch que jamais. Quant à notre gentille organisatrice, Isaure, on murmure que pour cette année elle détiendrait, paraît–il, le secret d’une petite algues bleue, au terme d’une agréable mutation pas du tout génétique. Mais ça .. c’est un secret !

Trois nouveaux venus sont venus faire un tour ufologique au Repas Toulousain, histoire de s’initier aux nouvelles du ciel. Nous leur souhaitons donc la bienvenue. Comme à l’accoutumée, à la fermeture de la Cafétéria Flunch, qui nous accueille avec toujours autant d’hospitalité – et à laquelle, trêve d’humour, nous devrions suggérer de prévoir un plateau « Spécial ET » …ou une bonne soupe au chou, ..au cas où ? Sait –on jamais, si d’aventure nous avions quelques visiteurs venus de l’espace ? – La soirée s’est donc poursuivie au bar du coin jusqu’à minuit, l’heure de passage de la dernière .. …soucoupe, où chacun est rentré chez soi, les oreilles en pointe ……ou presque.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *